Agri’Vrac prépare son édition plus “en une journée” en octobre

Agri'Vrac concentre en une journée toute son activité en termes d'achat, de vente de logistique dans le secteur agroalimentaire du sud-ouest de la France et du nord de l'Espagne

La VIIe édition d’Agri’Vrac est présentée dans un format plus compact, concentrant ses sessions en une seule journée, au lieu des deux qui avaient été la dynamique habituelle de la Conférence agroalimentaire et de la Bourse des céréales du port de Bayonne. Ainsi, le jeudi 17 octobre, le secteur agroalimentaire et sa logistique associée sont appelés à un événement d’affaires qui valorise l’interaction dans une ambiance décontractée en bord de mer.

Outre les incertitudes géopolitiques qui pèsent sur le commerce international et la volatilité des prix tant des produits agroalimentaires que des engrais et autres produits nécessaires dans ce secteur, la septième édition d’Agri’Vrac, réussit les étapes dans la réalisation des attentes de ses organisateurs.

La VIIe édition de la Conférence Agri’Vrac sur l’agroalimentaire et la bourse des céréales consolide sa position de référence dans l’Arc Atlantique

Les organisateurs de l’événement – parrainé par le Port et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Baiona, avec le soutien du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine, première région agricole européenne – communiquent que les professionnels du secteur agroalimentaire et de sa logistique associée sont encore à temps pour s’inscrire à la fois en tant qu’exposants et pour assister à une conférence qui allie le professionnel au ludique et la technologie à la gastronomie.

L’Espace de l’Océan accueillera la VIIe édition d’Agri’Vrac

La réunion sert de démonstration de la vitalité de l’un des principaux secteurs économiques de l’Eurorégion, avec l’incitation d’une réunion extraordinaire du Club de Logistique Portuaire Intermodale de l’Euro-Région (CLIPER), qui assure la présence supplémentaire des participants.

Comme chaque année, la VIIe édition de la Conférence Agri’Vrac de Baiona a pour objectif de faciliter, entretenir et développer les relations entre les secteurs économiques concernés. Outre les professionnels du sud-ouest de la France, un grand nombre de professionnels espagnols participent habituellement à l’événement, privilégiant le commerce transfrontalier d’achat et de vente, de stockage, de manutention et de transformation, de transport et d’autres services à valeur ajoutée pour les producteurs et les coopératives.

Multiface

Dans le cas des exposants, les entreprises et institutions du nord et du sud de la frontière sont encouragées à présenter leurs nouveautés, leurs installations et leurs moyens logistiques pour un secteur en plein essor. En ce sens, n’oubliez pas qu’il reste encore quelques espaces disponibles pour l’inscription de stands à partir desquels vous ferez la promotion de votre activité dans une série de rendez-vous B2B.

Agri’Vrac propose une formule de networking réussie

L’événement se déroule dans son intégralité dans les locaux de l’Espace Océan, bâtiment emblématique situé dans le cadre prestigieux des plages d’Anglet, face à la mer. L’événement commencera tôt le matin par un café de bienvenue auquel le port de Baiona et sa communauté portuaire participeront de manière importante.

L’ouverture de la Bourse aux grains et de l’exposition sera le point culminant pour conclure des affaires et cristalliser des opportunités, car les visiteurs auront l’occasion de découvrir l’offre de toutes sortes offertes par le port de Baiona et sa communauté portuaire, étant donné qu’une visite de la zone d’exposition est prévue.

Le midi, Agri’Vrac propose son habituel spectacle gastronomique, au centre du rendez-vous, et offre l’occasion de relations plus proche et plus décontracté où approfondir les interactions entre exposants et visiteurs.

La célèbre gastronomie basque est l’un des attraits d’Agri’Vrac

Et l’après-midi…

Après la clôture officielle de la Bourse aux grains, l’événement se poursuivra dans l’après-midi avec deux parties différentes. D’une part, et comme chaque année, il y aura du temps pour une présentation technique dans laquelle l’intervention d’une personnalité éminente du secteur est prévue.

Il est encore trop tôt pour dévoiler le contenu de cette conférence spécialisée, mais il suffit de rappeler que dans les éditions précédentes, Frédéric Cabarrou, de la Banque de France ; Vincent Chatellier, de l’INRA ; Emilie Beau, Ass. Hermione-La Fayette ; Philippe Chalmin, de Cyclope ; Jean-Jacques Hervé, de l’Académie d’agriculture ; Matthieu Caldumbide, de l’AGPM ; Laurent Lemarchand, AVC ; et Georges Puchon, du port de Papeete, entre autres.

Le Club Euro-Région de la Logistique Intermodale Portuaire (CLIPER) tiendra une réunion extraordinaire au salon d’Agri’Vrac

Parmi les sujets les plus importants des éditions précédentes figuraient l’analyse des marchés des matières premières, la situation géopolitique, les investissements des entreprises dans le secteur agricole, l’avenir du sorgho et du maïs en Europe, les productions et les bénéfices des oléagineux et des protéagineux, ou encore le marché des engrais et l’environnement, entre autres.

La soirée se terminera par la célébration du traditionnel cocktail-dîner face à la mer, propice à la mise en réseau entre institutions, opérateurs, acheteurs et fournisseurs de produits et services liés aux céréales, à l’agroalimentaire, aux engrais et à leur logistique.

Le transfert modal

Avec un volume important de marchandises agroalimentaires en vrac, le port de Baiona est un emplacement stratégique, parfait pour les opérateurs du marché du Sud-Ouest de la France et du Nord de l’Espagne.

Mais, afin d’accélérer le transit des marchandises, le port de Baiona s’est fixé pour objectif d’avancer dans la multimodalité de ses opérations. Ainsi, en plus du développement de ses possibilités côté mer, il y a un essol pour de nouvelles infrastructures côté terre, avec le chemin de fer comme moyen de développement.

Le port de Baiona prépare son saut multimodal

Le port de Baiona dispose de trois terminaux (Blancpignon, Tarnos et Saint-Bernard) reliés par le rail, mais c’est ce dernier qui est directement relié au corridor 7 du réseau européen RTE-T qui lui permet de se positionner dans le flux combiné de marchandises Nord-Sud.

À court terme, un investissement important est attendu dans l’extension, et la modernisation des structures ferroviaires qui permettront l’exploitation de compositions jusqu’à 850 mètres de long et l’interopérabilité des marchandises sans rupture de charges.

L’accès à un corridor qui relie 4 pays sur 6 200 km, permet au port de Baiona d’être au centre d’une opération qui peut déplacer jusqu’à 8 000 trains longue distance et se connecter à d’autres hubs européens. C’est pourquoi il y a beaucoup, de clients spécialisés dans le transport intermodal qui se sont intéressés aux opportunités que le hub de Baiona peut offrir pour leur trafic, en particulier pour le vrac agroalimentaire.